l’importance de la respiration pleine conscience.

Pourquoi pratiquer la respiration pleine conscience ?

En médecine chinoise, on apprend aux patients à préserver sa santé, partant du principe que le corps n’a pas été construit pour être malade. Il a été construit pour s’autoguérir, mais il faut lui en donner les moyens.

Pourquoi parler de la médecine chinoise ?

Tout d’abord le recul, la médecine traditionnelle, comme on la connaît à deux ou trois siècles, selon Wikipédia les premiers termes médicaux écrits apparaissent sous la dynastie Shang en chine (vers 1700-1500 av. J.-C.). Leur espérance de vie m’attire particulièrement à étudier ses techniques.

Comparons notre corps avec une voiture, on peut assimiler nos défenses immunitaires à une batterie de voiture qu’on charge et décharge. Elle est située au niveau des reins, recharger cette batterie, c’est adopter une bonne respiration. Le problème c’est quelque chose qu’on fait de façon instinctive, mais le fait-on correctement ?

2 types de respirations.

Une respiration consciente et une respiration inconsciente, la première, c’est notre respiration par instinct. La seconde, on se concentre sur notre respiration. En 24 heures on respire entre 14 000 et 17 000 fois, il est conseillé  300 respirations  en pleine conscience pour assurer un bon quota d’oxygène pour la journée.

Comment mettre en œuvre une respiration consciente ?

Une respiration consciente, c’est une respiration diaphragmatique, une respiration ventrale. C’est une respiration qu’on adopte quand on est bébé mais qu’on perd dans le temps.
On inspire en remplissant son ventre, sans bouger le thorax. Vous avez un effet de vente qui se gonfle.
On mobilise le diaphragme, on fait travailler la base des poumons.
Tous les organes bougent pendant cette respiration, ce qui est très bon, cela évite la stagnation du sang . vous comprendrez facilement l’importance de ce type de respiration.
Lors de cette respiration, vous allez faire bouger la rate, le foie, le cœur vous allez éviter que la stagnation perdure ce qui amène de nombreux problèmes douleur, etc..

3 exercices de respirations.

Le premier allongé, dès votre réveil encore allongé dans votre lit, on respire par le nez en inspiré par la bouche de façon rapide. Attention ne pas se lever immédiatement par la suite car vous faites rentrer beaucoup d’oxygène, vous pourriez avoir des étourdissements, on fait deux séries de 10 respirations.

Les bénéfices :
Le premier, cela permet de réveiller votre organisme, de faire circuler le sang.
Deuxième avantage, comme vous allez respirer plus d’air que d’habitude. L’air emmagasiné va recharger votre batterie des reins.

De plus vous allez masser les intestins, ce qu’il va pouvoir vous faire aller à la selle, c’est un point important en médecine chinoise des éliminer tous les déchets ils ne doivent pas stagner dans votre organisme.

Le deuxième exercice, le soir,
faire deux séries de 10 respirations en inspirant doucement et en soufflant très doucement, comme si vous vouliez éteindre une bougie.

Vous pouvez faire une visualisation en imaginant que vous inspirer du bon air pur et que vous expirez des déchets.

Les bénéfices : Cela va vous amener à une pause mentale et à bien vous endormir.

Il nous reste à placer 260 respirations dans le reste de notre journée.

Le troisième exercice va se dérouler le long de la journée en inspirant et expirant par le nez doucement en pleine conscience en profitant des temps morts par exemple, un feu rouge ou devant la télévision, un moment où vous arrêtez de penser. Cela aura pour effet de faire une pause mentale et recharger votre batterie interne.

À force de répéter ces exercices, cela va devenir une habitude. Une compétence inconsciente un exercice bénéfique pour votre santé car nous nous ne l’oublions pas, c’est de respiration qu’on parle. C’est fondamental, une chose que l’on fait machinalement à la naissance. Et la dernière chose que nous ferons un à notre mort.

Vous devriez également aimer : Comment retrouver le sommeil ?

Cet article a été inspiré d’une conférence de Jean Pélissier.